You are currently viewing Mesurer un escalier : nos conseils pour bien prendre les dimensions

Comment calculer les dimensions d’un escalier ? C’est une question que de nombreux propriétaires se posent lorsqu’ils décident de rénover leur escalier. Dans cet article, nous allons vous expliquer comment calculer la longueur, la largeur, le giron, l’inclinaison et le nombre de marches d’un escalier, ainsi que son encombrement. Nous vous donnerons également des conseils et des astuces pour mesurer efficacement ces éléments.

A chaque escalier sa mesure 

Un escalier est une structure qui permet de passer d’un étage à un autre, généralement en montant ou en descendant. Les escaliers les plus courants sont droits et ont une inclinaison comprise entre 33° et 38°. Il existe cependant d’autres types d’escaliers, tels que les escaliers en colimaçon, les escaliers en forme de L (deux volées de marches), de U (trois volées de marches) ou encore des escaliers flottants.

 Il peut avoir des marches droites ou courbes, bien qu’il soit plus courant qu’elles soient droites. Généralement, un poteau d’arrêt sépare chaque volée et soutient les rampes qui peuvent être en métal, mais aussi en bois ou en plastique. Pour renforcer la solidité d’un escalier, les marches sont soutenues par des contremarches. Mesurer un escalier peut vite s’avérer complexe, mais il existe des règles et des astuces simples pour déterminer les dimensions de chaque type d’escalier.

calculer dimension escalier

L’importance de calculer les dimensions d’un escalier

Les dimensions d’un escalier sont importantes car elles déterminent la taille et la forme de l’escalier. Elles ont également une incidence sur le confort et la sécurité de son utilisation. Il est donc important de les respecter lors de la rénovation ou la construction de votre escalier. Calculer les dimensions d’un escalier revient à déterminer sa longueur, sa largeur et son giron. L’inclinaison et le nombre de marches sont également des éléments importants à prendre en compte. En outre, vous devez également mesurer l’espace au sol disponible afin de déterminer la taille de l’escalier.

Avant de commencer à construire ou même envisager d’acheter un escalier, il est important de connaître ses dimensions. Vous pourrez ainsi vous assurer que le nouvel escalier s’adaptera parfaitement à votre espace et qu’il répondra à toutes les normes de sécurité en vigueur

Astuce : pensez également aux rangements disponibles lors de la création ou de la rénovation d’un escalier. 

Construire ou acheter un escalier sans en connaître les dimensions peut être risqué et coûteux. Alors prenez le temps de mesurer correctement afin d’éviter tout problème ultérieur.

Comment calculer les dimensions d’un escalier

Maintenant que vous savez pourquoi il est important de bien prendre les dimensions d’un escalier, voyons comment les calculer. Sur le schéma ci-dessous vous retrouverez les mesures indispensables. 

Examinons chacun de ces éléments plus en détail.

  • longueur : Il s’agit de la distance entre les deux extrémités de l’escalier.  Pour calculer la longueur d’un escalier, vous devez mesurer la distance entre les deux murs ou planchers qu’il reliera
  • largeur : C’est la largeur de l’ouverture que l’escalier occupera. Elle est généralement mesurée à hauteur de la taille.
  • hauteur de marche : C’est la distance que parcourt un pied lorsqu’il monte ou descend un escalier. Elle est mesurée d’une marche à l’autre.
  • giron : c’est la surface horizontale sur laquelle vous posez vos pieds lorsque vous montez ou descendez un escalier. Il commence au nez d’une marche et se termine au seuil de la contremarche. 

A noter : la largeur d’une marche, y compris le nez de marche, doit être de 30 cm minimum pour les escaliers domestiques.

Mais pour calculer les dimensions d’un escalier, vous devez également connaître son inclinaison, le nombre de marches et sa surface au sol. 

  • Pour calculer le nombre de marches, par exemple, vous devez déjà déterminer la montée et la descente, soit la hauteur et la longueur de l’escalier. Nombre de marches = (montée) ÷ (hauteur de marche)
  • l’inclinaison : La pente de l’escalier est le rapport entre le dénivelé (hauteur) et la distance horizontale. Elle est exprimée en pourcentage (%).
  • l’empreinte au sol : Il s’agit de la surface que prend un escalier sur le sol. Elle est généralement mesurée en mètres carrés.
mesurer un escalier

Calcul de la hauteur, de la largeur et de la profondeur pour différents types d’escaliers

Il existe de nombreux types d’escaliers et chaque type a ses propres règles de calcul. Faisons un rapide tour d’horizon. 

Escaliers rectangulaires : La longueur est mesurée d’un mur ou d’un plancher à l’autre et la largeur est mesurée à hauteur de la taille. Diviser la hauteur par la longueur pour obtenir le nombre de marches

Escaliers en L : Pour calculer les dimensions d’un escalier en L, vous devez mesurer chaque section séparément. La hauteur et la largeur sont ensuite additionnées pour calculer l’empreinte au sol

 Escalier en U : Pour calculer un escalier en L, vous devez mesurer chaque section séparément.

Escalier en colimaçon : les mesures sont légèrement différentes des autres types d’escaliers, mais il est toujours facile de calculer les dimensions.

  • Le diamètre (distance d’un mur ou d’un plancher à l’autre) = largeur
  • La hauteur de chaque marche = contremarche + nez de marche. Astuce dans le cadre d’une création : la hauteur de marche peut être trouvée en multipliant la contremarche par π et en l’ajoutant au giron
  •  Pour trouver la largeur de l’escalier en colimaçon, divisez le diamètre par deux
  • Le nombre total de marches d’un escalier en colimaçon peut être calculé comme suit : Nombre de marches = hauteur de l’escalier ÷ hauteur de la marche.

Conseils et astuces pour réussir les mesures d’un escalier

Vous savez maintenant prendre les mesures principales d’un escalier. Il reste cependant quelques points importants à prendre en compte. Pour réussir la rénovation de votre escalier vous ne devez pas oublier de bien calculer l’échappée. Cette mesure représente la hauteur libre minimale rencontrée dans un escalier. Elle doit offrir un dégagement suffisant pour permettre la circulation sans se cogner la tête. En règle générale, on prévoit une échappée de 2,00 mètres. 

N’oublions pas la trémie. La trémie d’un escalier est le vide créé dans le plancher pour permettre l’installation de l’escalier entre deux étages. Lors d’une création d’escalier l’ouverture de la trémie oblige à découper une partie du plancher qui est une structure porteuse pour tout l’étage. C’est une opération qui peut se révéler complexe. La largeur de la trémie d’un escalier droit est au minimum de 70 cm. Mais pour un escalier confortable on comptera une largeur de 80 à 100 cm

Dernier point important : le reculement. Appelé aussi développement, le reculement d’un escalier est la longueur qui se trouve être projetée au sol. Pour être clair, le reculement c’est l’encombrement au sol de l’escalier. Pour un escalier de type hélicoïdal, il s’agit de son diamètre. Connaître le reculement de votre futur escalier va vous permettre de savoir quel type d’escalier vous pourrez installer (droit, en L, en U) et aussi son inclinaison qui aura un véritable impact sur le confort d’utilisation.  

dimensions escalier quart tournant

En cas de doute : mesurer encore 

 Si vous n’êtes pas sûr de l’une des mesures, il est toujours préférable de la surestimer et de l’ajuster par la suite. Cela vous permettra d’éviter des erreurs coûteuses plus tard dans le processus de rénovation.

 Vous pouvez également utiliser cette calculatrice en ligne si vous voulez une réponse rapide : https://www.toutcalculer.com/batiment/dimensionner-un-escalier.php  

Ce calculateur vous permettra de déterminer rapidement et facilement les dimensions de votre escalier. Il suffit d’entrer les différentes mesures et la calculatrice fait le reste pour vous !